Les crématistes

Fédération française de crémation

Retour à la liste

COMMUNIQUE DE PRESSE DE

L’UNION CRÉMATISTE EUROPÉENNE

8 novembre 2017

 

 

 

L’Association Grecque « Les Amis de la Crémation »,
La Fédération Française de Crémation,
La Fédération Italienne pour la Crémation,
La Société Belge pour la Crémation,
L’Association des Crématistes de Serbie
se sont réunies à Nancy les 27 et 28 octobre.
Ce mouvement associatif, à but non lucratif, œuvre pour la dignité des funérailles, la
liberté de choix de chacun, le respect des volontés du défunt, la promotion du service
funéraire public.
Au cours de la journée du 27, s’est tenu, en lien avec l’Université de Droit de
Lorraine, un quatrième colloque, cette année sur
DROIT et CRÉMATION : le statut juridique des restes humains
Après un retour sur le cadre législatif français et son évolution par le Sénateur Jean-
Pierre Sueur, Vice-Président de la Commission des Lois, les universitaires et les
responsables associatifs européens ont évoqué l’évolution des modes de sépulture.
Deux tables rondes se sont tenues en après-midi :
– restes humains, volontés du défunt et cadre juridique
– restes humains et univers médical
L’occasion était donnée de dégager des pistes de réflexion sur les évolutions
législatives possibles nationalement dans le respect des principes qui rassemblent
les crématistes, Liberté, Respect, Dignité.
Les Européens ne sont pas égaux devant la Crémation. S’il semble utopique
d’envisager une harmonisation des législations en Europe, la comparaison des
situations doit permettre une évolution générale de la pratique.

Une nouvelle publication rassemblera les actes et les conclusions de ce colloque
sous la direction de Bruno Py, professeur de droits à l’Université de Lorraine.
Un Conseil d’administration de l’UCE a clôturé ces journées. Il a réaffirmé
solennellement son soutien aux crématistes grecs qui, après de longues années, ont
obtenu une loi autorisant, dans des conditions à minima, le droit à la crémation et
œuvrent aujourd’hui pour l’édification d’un premier crématorium public sur leur
territoire.
Des initiatives seront prises en direction des responsables politiques grecs et
européens pour les sensibiliser aux principes qui sont les nôtres et leur caractère
universel.
Ce Conseil d’administration invite encore à la plus large diffusion de la Charte
Éthique Européenne élaborée par le mouvement. Il se dotera de nouveaux moyens à
cet effet.
L’Union Crématiste Européenne, réseau de conseil, de soutien, d’assistance
bénévole sans but lucratif, réaffirme sa volonté de poursuivre son développement et
de densifier les liens avec les structures politiques et associatives européennes
partageant leur attachement au principes de Dignité, de Respect et de Solidarité.
Le président,
Maurice Thoré

Lire la Charte Éthique